Zooter, 2019
Video performance
10m12s

Zooter is a performance adapted to video format. The performance and the narrative that accompany it seek to decode the brief history of zoot fashion in Quebec in the 1940s and its influence on the representation of anti-heroes in the collective unconscious: mafiosi, criminals, pimps, the devil. The “zoot suit” was a memorable fashion fad among some young men in the early 1940s. In general, a zoot suit consisted of a long, loose coat with wide, padded shoulders, ballooning pants worn very high above the waist, an oversized bow-tie, a wide-brimmed hat and a long, hanging watchchain. These flamboyant outfits were meant to attract attention and those wearing them were commonly referred to as “zoot-suiters” or “zooters”. Most observers have concluded that the zoot suit was a symbol of youthful defiance and non-conformity. Justifiably or not, the general public often linked zoot-suiters to anti-social behaviour such as fighting, drinking and loitering. Given the tense wartime atmosphere in Canada, combined with Ottawa’s exhortations for social cohesion, the actions and appearances of the zooters took on ‘unpatriotic’ overtones in the eyes of many Canadians, especially those in uniform.

Produced in the summer of 2019, the video received production support from Vidéographe, Montreal.

Camera : Camille Richard, Jonathan Duguay
Music : Paysage primitif

------------------------------------------------------------------


Zooter, 2019
Performance vidéo
10m12s

Zooter est une performance adaptée au format vidéo. La performance et le récit qui l’accompagnent cherchent à décoder la brève histoire de la mode zoot au Québec dans les années 1940 et son influence sur la représentation des anti-héros dans l’inconscient collectif: mafiosi, criminels, proxénètes, le diable. Le «costume de zoot» était à la mode chez certains jeunes hommes au début des années 1940. En général, le costume zoot consistait en un long manteau ample avec de larges épaules matelassées, un pantalon porté très haut au-dessus de la taille, un nœud papillon surdimensionné, un chapeau à larges bords et une longue chaîne de montre pendante. Ces tenues flamboyantes étaient conçues pour attirer l’attention et ceux qui les portaient étaient communément appelées «zoot-suiters» ou «zooters». La plupart des observateurs ont conclu que le costume de zoot était un symbole de défiance et de non-conformité de la part de la jeunesse. À juste titre ou non, le grand public a souvent associé les zooters à des comportements antisociaux, enclins à boire, à se battre et à flâner. Compte tenu de l’atmosphère au Canada en temps de guerre et des exhortations d’Ottawa à la cohésion sociale, les actions et les apparences des zooters ont pris une tournure «antipatriotique» aux yeux de nombreux Canadiens, surtout ceux en uniforme.

Réalisée à l’été 2019, la vidéo a bénéficiée d’un soutien à la production de Vidéographe, Montréal.

Caméra : Camille Richard, Jonathan Duguay
Trame sonore : Paysage primitif